Le jardin de Philomène...

Le jardin de Philomène...

Février ou les états d'âmes d'un jardinier impatient!

Février a beau être le mois le plus court et celui de ma fête, il reste bien long au jardinier que je suis.

Certes, le soleil de la Chandeleur m'a promis le retour rapide du printemps, mais je reste impatient!

 

crepe.jpgJe mange des crêpes en attendant...

 

Derrière les carreaux, le jardin est battu par les vents et disparaît sous les assauts de la pluie. Cet hiver est surprenant car il n'y a pas de manteau blanc et même le gel semble endormi. Je reste inquiet face à ce spectacle inédit. Les fushias font de la résistance et même l'oranger du Mexique n'a jamais été aussi joufflu! Pas de morsures de gel...

Tout semble suspendu à un terrible couperet que pourrait apporter une nuit glacée. Février est un mois terrible pour moi car c'est celui de l'attente avant le début de la fièvre des grands travaux : ceux du grand nettoyage des massifs, du retour du sécateur (quand je l'aurai retrouvé...).

En attendant, je guette, je scrute le moindre pétale qui devient une irrésistible idole du printemps. Je dessine, échafaude 1000 projets. C'est promis, cette année je serai raisonnable même si je veux tout changer, nouveaux décors, nouvelles couleurs, bonnes résolutions ( je range la cabane...).

Chaque soir, je m'enivre de mes catalogues. Je commande sur des listes de quoi replanter le grand Trianon. Avec Madame, je retrouve la raison afin de mieux argumenter sur le caractère indispensable de mes nouvelles folies.

 

magazine.jpg

Je m'inspire, je lis, relis, souligne...Je rêve de jardin anglais, de potager royal...BREF! je CRAQUE!

 

Je traîne dans les jardineries, je fais des réserves de terreau... Bientôt les semis, les fêtes des plantes, le cahier de jardin, la route pour m'extasier devant d'autres, encore plus fous que moi...

 

Et dire qu'en mars, je râlerai car je serai un homme pressé, débordé, pris à la gorge par trop de travail et de chantiers ouverts... Le bonheur avec des gants!

Le jardin ne souffre pas d'un manque d'enthousiasme mais le jardinier est trop impatient!

 

 

 



15/02/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres