Le jardin de Philomène...

Le jardin de Philomène...

Ouverture exceptionnelle du Jardin de Philomène...

Il y a quelques jours, nous sommes passés de l'autre côté du miroir! Nous, les aventuriers du jardin qui sillonnons le pays à la découverte du moindre hortus, nous avons accepté, à titre exceptionnel, d'ouvrir les portes de notre jardin au public.

Le CPIE du pays creusois qui avait été un précieux partenaire pour le troc vert, nous avait sollicité pour participer à l'opération "Bienvenue dans mon jardin au naturel". Ce rendez-vous national était fixé sur un week-end, samedi 13 et dimanche 14 juin 2015. Dans la Creuse, 13 jardins participaient.

Nous sommes le seul jardin de ville, ce qui nous incite à passer le pas pour montrer que l'on peut être des jardiniers heureux même au coeur de la cité.

Pour être honnête, l'expérience nous a un peu intimidé au début. C'est pourquoi nous avons décidé de n'ouvrir que le dimanche après-midi pour des raisons pratiques et avons aussi fait le choix de ne pas communiquer afin de voir qui était susceptible de venir nous rencontrer en dehors du cercle habituel.

 

Ouvrir son jardin est un moment très particulier entre excitation et crainte. Notre projet est quelque chose de très personnel. Le choix des plantes et nos aménagements sont liés à nos personnalités et sensibilités. De plus, notre jardin est en mouvement permanent, nous réaménageons de nouveaux massifs ou construisons des projets régulièrement. Résultat, quelques jours avant le jour J, le massif de l'entrée était totalement repensé et sera d'ailleurs à découvrir lors d'un prochain post.

Le point positif est la date qui correspond à un moment très précieux pour le jardin car les structures croulent sous les roses et les parfums du tilleul, du chèvrefeuille et seringa embaument avec grâce. Une belle invitation à la balade.

 

cpie-panneaux.jpg

Première étape : indiquer le jardin même s'il est visible de la rue, l'expédition commence par l'accrochage dans notre rue des panneaux fournis par le CPIE. Ensuite afin d'accueillir au mieux d'éventuels visiteurs, nous disposons à l'entrée une petite table pour les questionnaires (si, si on ne plaisante pas...) ainsi qu'un bouquet au couleur du jardin avec notre rose préférée, Molinard.

On a le trac puis les premiers visiteurs arrivent... Surprise, on accueille en l'espace de deux heures 15 personnes... Résultat c'est un peu la panique. Ma femme et moi nous  occupons des différents groupes. Beaucoup de Guérétois, des voisins amoureux des jardins et même des visiteurs de la Celle Dunoise, dans le nord du département. Chacun est courtois et curieux! Tant mieux car on est très bavard. On en perd même son latin pour désigner les subtilités de notre famille de géranium vivaces ou le nom d'une autre vivace. 

Mais surtout ce sont bien des passionnés car ils doivent braver le temps terrible et menaçant, des orages à répétition. La visite est chaotique, refuge sous les tilleuls protecteurs voir dans le salon pour une infusion de mélisse réconfortante. On n'a pas vu le temps passer.

 

cpie-visiteurs.jpg

 

Chacun a un regard différent... les trucs et astuces fusent tout comme les retours d'expérience. Cet après-midi aura été un riche moment... Je tire mon chapeau à ceux qui ouvrent leur trésor toute l'année...

Le jardin par sa diversité et l'humeur de son jardinier reste un lieu de rencontre et de partage unique. "Montre moi ton jardin, je te dirai qui tu es"..

Les portes du jardin de Philomène ne sont plus ouvertes à la visite mais si vous passez dans la rue pour surprendre une rose qui se penche sur le trottoir, faites moi signe et à quatre pattes dans le potager, je viendrai vous ouvrir les portes de notre paradis.

 

 



05/07/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres