Le jardin de Philomène...

Le jardin de Philomène...

Kew Gardens : simplement Royal!

A l'heure où se préparent les vacances de Pâques, je ne peux que vous inciter à traverser la Manche pour découvrir l'amour si particulier de nos amis britanniques pour le monde du jardin. Londres est certes une ville mondiale, mais se distingue par son décor somptueux de verdure.

C'est d'ailleurs la capitale anglaise qui a inspiré Napoléon III lors de la création des grands parcs de Paris comme les Buttes Chaumont.

Comme promis, je vous entraîne derrière les grilles d'un des plus beaux jardins botaniques du monde : bienvenus à Kew Gardens, au Sud  de Londres!

 

Le premier choc vient de la taille du jardin et de son allure tirée à quatre épingles. J'ai parcouru les allées au moment de la naissance du printemps, début mars. Mais même à la sortie de l'hiver, Kew a déjà une parure très chatoyante grâce aux milliers de bulbes et à la majesté des silhouettes nues des grands arbres.

 

 KEW66.jpg

 

Ce jardin n'est pas réservé uniquement aux vénérables "ladies" car ma visite débute avec des sensations fortes grâce au parcours dans la canopée! Cette promenade vous embarque dans le vide sur un chemin serpentant dans la cîme des arbres : émotions garanties! Vous êtes un oiseau et vous avez une vue stupéfiante sur l'ensemble du décor.

 

Une fois revenu sur la terre ferme ou plutôt le gazon anglais, il faut se perdre dans le dédale d'allées et de surprises comme les différentes fabriques qui ponctuent le parcours.

 

KEW44.jpg

 

Dans l'excitation, on se précipite vers les géantes dames de verres et d'acier qui font la signature du lieu. Les serres victoriennes sont grandioses par leur élégance surannée.

 

kew1.jpg

 

A l'intérieur, on plonge dans des habits d'aventurier au milieu de la jungle et d'une moiteur exotique. La diversité et la taille de certains spécimens sont vraiment magiques.

 

 KEW22.jpg

 

 A l'entrée du parc, on retrouve une autre serre, plus contemporaine, dédiée à la princesse de Galles. Elle accueille une collection d'orchidées, de broméliacées et de cactées très bien mises en scène.

 

KEW77.jpg

 

Mais je suis surtout marqué par les associations de vivaces, la justesse des mariages et les nappes de couleurs. Ainsi, à cette époque, le jardin des perce-neige (déjà fanés) est submergé par une mer violette de scylles.

 

KEW33.jpg

 

J'ai été très impressionné par une rocaille géante et une somptueuse mise en scène de pots.

Des dizaines de pots composés de plantes parfumées de bulbes rares mis en valeur dans une petite serre.

 

KEW55.jpg

 

On peut ainsi découvrir sans se baisser à portée du nez de petites merveilles. Avant de me ruer à la boutique, j'ai juste eu le temps de découvrir un jardin clos réservé aux plaisirs des parfums. Je n'ai pas pu distinguer toutes les variétés de chèvrefeuilles qui embaumaient l'air!

 

Le plus frustrant dans tout ça, c'est que je n'ai pas eu assez d'une après-midi car reste derrière moi la moitié du parc dont la pagode et le jardin japonais, sans parler des collections de roses et des pergolas qui étaient encore trop timides. J'ai donc fait le voeu de revenir très vite...

 

kew6.jpg

 

Ce jardin, qui pourrait ressembler à un caprice royal, est aujourd'hui l'expression de l'élégance et de la grâce offert à tous. On aurait tord de se priver! Je dois bien avouer que les parcs parisiens ont bien des choses à apprendre même si Kew gardens reste très anglais!

 

KEW88.jpg

 

N'oubliez pas Got save the Queen!!!!!!!!! Une pensée toute particulière pour celle qui a été mon ambassadrice et m'a permis de faire ce beau voyage!

 



16/04/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres