Le jardin de Philomène...

Le jardin de Philomène...

En attendant l'arrivée au potager de la tomate, épisode 2

Cette semaine, le jardin de Philomène était en villégiature dans le centre de la France, en Touraine! Mais, il faut le dire nous n'étions jamais loin de nos préoccupations favorites. Ainsi c'est tout naturellement que nous avons passé la nuit au conservatoire  national de la Tomate. Oui, c'est possible, nous résidions au château de la Bourdaisière, chez le Prince Jardinier. Louis Albert de Broglie ne nous avait pas invité mais nous occupions une jolie chambre dont la vue donne sur ce célèbre potager qui rassemble en été plusieurs centaines de variétés. Nous aurons l'occasion de vous faire visiter la propriété un peu plus tard...

 

bourdaisiere-fenetre.jpg

Même si le cadre historique est à couper le souffle, la saison est fort humide et est trop peu avancée pour présenter les tomates que nous avons tout de même aperçues derrière les belles écailles de la serre du XIXe siècle.

 

bourdaisiere-serre.jpg

 

En effet, même si le potager vous démange, il faut patienter encore un peu avant de planter la tomate à l'extérieur. Bien sûr, je ne parle pas de ceux qui possède une serre... La tomate étant frileuse, il faut attendre la mi-mai et le passage des Saints de Glace pour planter le résultat de vos patients semis.

 

Lors du dernier épisode, nous avions semez et assisté à la naissance de plantules de tomate. L'autre étape indispensable réside dans le repiquage. Pour que nos belles grandissent harmonieusement, il faut leur chatouiller les orteils. Le fait de délicatement repiquer votre jeune plant incite la tomate à étoffer son système racinaire.

 

tomate2.jpg

 

Pour ma part, je plante profondément le jeune plant qui a grandi un peu trop pour le forcer à développer plus de racines encore. Je récupère des petits godets individuels qui permettent à la tomate de grandir doucement. Toute la troupe pousse dans un endroit relativement frais et à la lumière dans notre véranda. Lors des belles journées, ces demoiselles profitent du jardin. Attention à l'ardeur du soleil qui a tendance à brûler le feuillage encore tendre.

 

De toutes façons depuis quelques jours, les belles se languissent derrière les carreaux noyés sous la pluies incessantes et la terrible grêle.

 tomate22.jpg

 

En attendant l'installation définitive et le lancement de la saison 2014, je veux partager avec vous le sélection des variétés pour cette année :

 

Tout d'abord, il y a les variétés récoltées l'an dernier comme Prune Noire, Lemon Boy (la savoureuse jaune) et noire de Crimée (d'actualité...).

 

Mais surtout voici les nouveautés dont les graines viennent d'un amateur passionné du Jura :

 

- Black Cherry ( pour une étude gustative et comparative avec Prune Noire).

- Olirose de Saint Domingue (pour son nom qui nous emporte loin...)

- Russian Green ( A ne pas planter trop près de sa voisine de Crimée...)

- Tigerella Rouge/ jaune.

 

Pour terminer, il nous restera à découvrir la tomate "surprise" dont une touffe de plantules s'est développée dans un pot de boutures de géranium. Pour ce soldat inconnu, seules les premières tomates pourront nous révéler son identité...

 

tomate-mystere.jpg

 

Maintenant, chers membres jardiniers ou amateurs de tomates, dites-nous quelle est votre sélection 2014 pour votre domaine? Cool

 

 

 

 

 

 



02/05/2014
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres