Le jardin de Philomène...

Le jardin de Philomène...

Dans l'intimité de la Reine, visite du Hameau...

A  la fin de l'automne, nous sommes repartis sur les traces de l'Ancien Régime dans un de nos lieux préférés, Versailles!

Voilà fort longtemps que nous n'avions pas foulé le sol du précieux palais. C'est donc avec beaucoup de gourmandise que nous avons plongé dans le XVIIIeme à la recherche de l'intimité de la Reine.

 

hameau-curieux.jpg


Cette fois nous ne pousserons pas la grille d'or du Château mais nous avons fait le choix de l'intime.

 

Nous vous convions à nous suivre au Domaine de Marie-Antoinette. Ré-ouvert depuis 2006, il se compose des jardins de la Reine, du Hameau ainsi que du petit Trianon. Le domaine est l'espace privilégié pour sentir derrière la rumeur du palais les goûts et les privilèges du premier cercle de la souveraine. Pour la première étape, retour au Hameau, au cœur de l'utopie des Lumières.

 

hameau-maison-gardien.jpg

 

Le Hameau est un lieu irréel. Une fois la porte de la maison du Suisse passée, on découvre un petit village composé de chaumières rustiques et fantasmées. L'influence des Lumières et notamment le goût d'un retour à la nature prôné par Rousseau semble être le fil conducteur de ce curieux spectacle. Le décor met en scène une rupture avec le style classique du château. Un merveilleux et romantique jardin anglais où coule une sinueuse rivière sert d'écrin loin de la rigueur du jardin de Le Notre.

L'étiquette de la Cour s'évanouit alors pour un monde champêtre idéalisé. Marie-Antoinette, véritable maîtresse du domaine, impose sa marque dans l'air du temps. Le domaine est née en 1782 et 1783. Il restera comme une des réalisations les plus fortes de Louis XVI à Versailles, même si ce dernier ne s'y rend que très peu. Le Hameau n'est pas précurseur car il s'inspire du domaine de Chantilly. On retrouve l'influence du peintre Richard Robert. Les travaux sont alors confiés à Richard Mique.

 

hameau-large.jpg

Les fabriques sont couvertes de chaume, composées de pans de bois dans un style normand. Chaque maison a une attribution très spécifique comme la laiterie ou la maison du jardinier. Au centre, on s’arrête devant la maison de la Reine et la tour de Marlborough.

 

hameau-tour.jpg

 

Ces masures sont destinées aux loisirs et accueillent différents divertissements comme le billard. L'intérieur n'est pas visible car pas encore restauré. La rusticité faisait place à un confort et un style classique et luxueux.

 

Seuls les intimes sont conviés dans ces espaces. On ferme les yeux pour entendre le rire de Madame Royale ou l'agitation de Madame Campan, la femme de chambre de la souveraine. Ce lieu brise le cérémonial d'une vie de cour en public et a pour conséquence d’exacerber les haines et les rumeurs contre la reine. Ce refuge pourrait paraître aujourd’hui sans âme mais le lieu est entretenu avec soin. La présence des animaux comme les poissons dans la rivière et les cygnes donne l'impression que la visite se fait dans le secret d'un retour imminent de son illustre propriétaire.

 

hameau-cygne.jpg

 

La nouveauté réside dans la restauration des petits potagers autour des chaumières. On découvre ainsi des espaces délicieux cultivés et initiés par le Chef Alain Ducasse et le Jardinier en chef Alain Baraton. Venez découvrir le potager de la Reine qui sert à quelques belles tables de la capitale.

 

 hameau-piment.jpg

 

Le lieu est d'autant plus émouvant que c'est ici que la reine se trouve au moment où l'orage éclate. Le 5 octobre 1789, un messager lui demande de regagner en urgence le château. Elle quitte alors son hameau sans jamais pouvoir y revenir, happée par la Révolution.

 

Comme une invitation à la douceur de vivre, on refuse le destin funeste et on se hâte vers le petit Trianon pour se laisser griser par le décor délicat du refuge de la reine...

 

 trianon-next.jpg

 La clé est dans notre poche, mais nous ouvrirons la porte lors d'un prochain épisode...



07/03/2015
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 108 autres membres