Le jardin de Philomène...

Le jardin de Philomène...

A vos marques, prêts? Bouturez!!! Hortensias et hydrangéas!

Qui n'a jamais rêvé d'un jardin magique pour un petit prix?

Alors on se lance!!! Il ne s'agit pas de faire de votre hortus un jardin botanique avec 12000 références pour faire pâlir les pépiniéristes mais juste de vous offrir des massifs uniques ou avec vos plantes chouchoutes. Le problème est que l'été n'est plus le temps des fêtes des plantes et que votre porte-monnaie n'a pas digéré vos vacances somptuaires? Pas de panique! Il vous faut un jardin de copain et un sécateur!!!

 

L'astuce du jour est l'amitié car en plus de trésors que vous multipliez, chaque bouture aura une âme...

 

L'an dernier, j'ai testé les rosiers, passion oblige. Mes boutures poussent avec succès, en attente, dans le potager familial. Cette année, je teste les hydrangeas!!! L'histoire démarre par un coup de fil pour une visite dans la maison de campagne de deux "digitaliens", amateurs éclairés et généreux. Le programme du jour : goûter princier à l'ombre des arbres du jardin. On a d'abord craqué pour la confiture rhubarbe-citron avant de jouer du sécateur à la découverte de la collection d'hydrangeas. L'ensemble est remarquable d'autant plus que le guide est charmant et passionné. Notre panier se remplit de frêles tiges. Toutes ces promesses de bébés sont évidement porteuses d'enthousiasme. Notre hôtesse veille et conseille, elle aussi, sur ses coups de coeur et note sur les étiquettes tous les noms des spécimens que nous emportons. De quoi en perdre son latin mais on ne boude pas son plaisir. Je craque même sur les roses, on ne se refait pas....

 

bouture-hydrangea1.jpg

 

Ils sont tous là, les classiques, macrophylla, les serrata... On aime aussi les délicats et bien nommés bonnets de dentelles. On craque pour les Américains quercifolias du simple aux doubles. On est surpris par les velus! bref on frôle la collectionnite... Shamrock (célèbre collection nationale normande) n'a qu'à bien se tenir. Il est temps de se quitter les bras chargés de ces cadeaux. Il faut que nous pensions à acheter un nouveau jardin car on risque de ne plus avoir de place car bien sûr les boutures seront un succès!

 

Retour à la maison, on bosse :

 

Nos mentors font toujours bien les choses, ils sont armés de bon conseils :

 

- Les branches sélectionnées sont encore tendres.

- Elles sont choisies sans fleurs qui risqueraient de les avoir affaiblies.

- Il faut une tige comportant 3 yeux.

 

Sur place, on utilise un terreau léger, spécial semis ou on allège avec du sable. Je retaille en biseau mes petites branches. Je coupe les pétioles et les feuilles sauf celles terminales pour jouer le rôle de tire sève.

J'arrose le tout en veillant à conserver les étiquètes et je tente une expérience : ma caisse est enrubannée de plastique alimentaire pour réaliser une serre à l'étouffée. Un coin semi ombragé. Beaucoup d'attention et de magie seront encore nécessaires les semaines à venir.

 

Pas le temps de faire la sieste sous le tilleul mais la saison est réussie car le jardin rime cette année encore avec partage! L'an prochain, il sera beau de toutes ses jolies boutures qui ressembleront un peu à un merveilleux jardin de campagne aux couleurs de leurs propriétaires qui, j'en suis sûr, se reconnaitront...

A découvrir, donc, toutes nos nouvelles pépites qui poussent doucement. Je suis sûr que vous avez tous un hortensia qui vous touche?

 

A très vite donc pour de nouvelles aventures qui, cette fois, nous embarqueront vers le royaume des hydrangeas : la Normandie!

 

 

bouture-hydrangea2.jpg

 



30/07/2016
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 107 autres membres